Reporters sans frontières

Reporters sans frontières

Publié le Mis à jour le

 

« Journalistes muselés »

RSF

 

Chaque année, au niveau mondial, dans le cadre de leurs activités professionnelles, des dizaines de journalistes sont attaqués, emprisonnés ou tués.

Selon « Reporters sans frontières« , en 2016, c’est l’Erythrée (180ième/180 dans le classement) qui remporte la palme des exactions et des détentions de journalistes suivie de la Corée du Nord (qui l’eut cru) et du Turkménistan.

Dans ce répertoire mondial établit par « RSF, pour la liberté de l’information« , on s’étonne que la France – ce pays des libertés – soit classé en 45ième position.

En voici les raisons invoquées par RSF : « Si la presse est globalement libre et plutôt protégée par la loi, le paysage médiatique français est largement constitué de groupes dont les propriétaires ont d’autres intérêts, qui souvent pèsent beaucoup plus que leur attachement au journalisme. Cette situation entraîne des conflits qui font peser une menace sur l’indépendance éditoriale, et même sur la situation économique des médias. On note également une hostilité grandissante à l’égard des journalistes de la part de la population ».

Lire la suite »