Photographie d’auteur

Photos d’auteurs

Publié le Mis à jour le

Au moment où la photographique numérique permet, sans frais (sauf lors de l’achat de matériel onéreux), d’imaginer toutes les extravagances créatives , il m’a semblé intéressant, d’apporter un éclairage (parmi d’autres) au sujet de la photographie d’auteur. Pour ce faire, je vous invite à découvrir, en de larges extraits, un éditorial signé de Sylvie Hugues, rédactrice en chef du magazine « Réponses Photos » (que je vous recommandais vivement à l’époque mais plus maintenant en 2018).

R-anses

 » ( … ) Le nombre sans cesse croissant de sites, de blogs, de concours, de challenges, de tournois permet à chacun d’avoir son quart d’heure de célébrité (selon le célèbre adage Warholien) et c’est tant mieux ainsi. Ne soyons pas des rabat-joie! Chacun se souvient l’immense bonheur ressenti en découvrant, pour la première fois, sa photo publiée ou primée! Cela reste un moment magique et inoubliable.
De ce côté-là, le numérique ne change finalement pas grand-chose: certes, il y a plus de débouchés pour diffuser ses photos qu’avant mais, comme il y a aussi beaucoup plus de compétiteurs sur la ligne de départ, on peut penser que le mérite des vainqueurs est largement équivalent. D’autant que le niveau moyen monte, la culture photographique gagnant petit à petit ses lettres de noblesse. Non, aujourd’hui, la vraie difficulté consiste à travailler sur une série, à trouver son style, à chercher le sujet qui nous passionnera suffisamment pour y investir son temps, son argent et sa passion de l’image. Disons-le en un mot: la difficulté consiste à devenir un « auteur » c’est-à-dire à passer de la « photo unique » au portfolio.
« Auteur » le terme est lâché ! Voilà un mot que nous aimons bien à la rédaction. Moins prétentieux que l’appellation « artiste » ou « créateur », il rappelle bien des combats artistiques et esthétiques, en photo comme en cinéma. (… Les auteurs que nous présentons …) n’ont pas le même âge, pas la même formation, pas la même approche photographique, ils ne traitent pas des mêmes sujets et peuvent même avoir des points de vue diamétralement opposés. Certains sont pros (ou veulent l’être) d’autres sont de purs amateurs, et veulent le rester! Mais tous ont un point commun : ils nous offrent une vision du monde à travers leur engagement personnel. Leurs images sont singulières, personnelles, elles racontent des histoires à la première personne. Bien sûr, les influences sont là, mais elles leur permettent de s’inspirer, non de copier. Et c’est cela un auteur. C’est quelqu’un qui fait dialoguer un style et un sujet (ou un thème) pour nous faire partager ses émotions et ses sensations. Chacun peut le devenir. C’est un des défis de notre magazine : pousser chaque lecteur à révéler l’auteur qui sommeille en lui… »
—–
  • Sylvie Hugues – Rédactrice en chef du magazine « Réponses photo »