marche consciente

La marche consciente (ou afghane)

Publié le Mis à jour le

Mettre un pied devant l’autre est, pour chacun d’entre nous, une évidence (sauf pour les personnes présentant un handicap physique). Ce geste naturel, acquis dès l’enfance, nous permet d’explorer, de franchir, de conquérir, d’arpenter notre planète Terre.
—–
Parmi les différentes façons personnelles de marcher, existe une approche originale, praticable par tout un chacun: la marche consciente (ou afghane).
Cette pratique, transposable dans nos vies quotidiennes, est une manière simple d’entrer en contact avec notre potentiel intérieur. Elle permet une descente aux profondeurs de nous-mêmes.
—–
La marche consciente se pratique partout. En voici une première approche technique.
—–
* inspirer par le nez (bouche ouverte à proscrire) au rythme des 3 premiers pas posés au sol,
—–
* pas d’inspiration ou d’expiration sur le quatrième pas posé au sol,
—–
* expirer (par le nez) sur les 3 pas suivants,
—–
* pas d’inspiration ou d’expiration sur le huitième pas posé au sol,
—–
* recommencer le cycle de huit pas en toute aisance. N’hésiter pas à alterner le pied,          gauche ou droit  au moment de votre départ.
—–

Départ pied droit


Départ pied gauche


Quels sont les avantages d’une telle pratique?

1/ Dans le cycle de huit pas, le coeur est au repos durant deux périodes (4ième et 8ième pas)
2/ Oxygénation intense
3/ Stimulation de la circulation sanguine
4/ Stimulation du métabolisme avec élimination des graisses
—–
Si vous souhaitez approfondir ce sujet au point de vue technique, consultez la page du site de Daniel ZANIN.
—–

Dès à présent, je vous souhaite une bonne marche … en avant.

R-anses