Tri sélectif

Publié le Mis à jour le

—–

Depuis des années, les citoyens bien pensant (puisque le tri sélectif est, oh combien, un acte citoyen) trient leurs déchets. Les ordures ménagères dans un sac d’une couleur bien précise, les déchets organiques dans un autre, les papiers et les cartons, protégés si possible des néfastes actions du vent, emballés et rangés sur les trottoirs . Quand aux autres déchets, ils finissent inévitablement au fond d’un caisson métallique d’un parc à container ou, plus exactement au niveau de la langue française, d’une déchetterie régionale. Les camions de diverses entreprises tourbillonnent pour récupérer leurs précieuses mannes. Tout le monde est satisfait. D’une part, les ménages qui peuvent évacuer leurs déchets sans trop de peines (une volée d’escaliers tout au plus). D’autre part les entreprises car les citoyens trient et répondent ainsi au sacro-saints labels accolés au mot écologie/ environnement.

Mais croyez-vous vraiment qu’existeraient le tri sélectif et la collecte des déchets non-ménagers si, derrière tout cet embrigadement collectif, il n’y avait pas des chiffres d’affaires colossaux. Penchez-vous sur les rapports annuels des entreprises concernées et, sans être naïfs, dégustez. Paprec recyclage: 500 M€ (2010), Suez environnement: 13.869 M€ (2010), Véolia environnement: 34.800 M€ (2009), Vanheede environnement group: 81.890 M€ (2009), Van Gansewinkel Groep: 1,115 MILLIARD d’EUROS (2010), vous avez bien lu. Les chiffres laissent rêveur. D’autant plus que dans toute cette histoire de gros sous, moi, petit pion sur l’échiquier des potentiels futurs profits, je ne reçois pas 1 € pour mon action citoyenne. Les bénéfices s’envolent bien souvent vers l’étranger.

En plus des sommes d’argent phénoménales, il y a les phrases publicitaires de ces mêmes entreprises qui nous endorment sur le matelas de la bonne conscience. Elles rivalisent de médiocrités répétitives: « Préservation des ressources de la planète », « Protections des écosystèmes », « Développement durable », etc … Sous la plume racoleuse de ces entreprises de tri, cela fait désordre.

La prochaine fois que vous vous adonnerez au tri sélectif comme de bons citoyens enrôlés dans une farce, pensez aux chefs d’entreprise qui se frottent vigoureusement les mains car vous leur apportez, sur un plateau doré,  leurs pitances capitalisables.

R-anses __________________________________________________↑

Merci beaucoup. R-anses

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s