BIENVENUE DANS CE BLOG

Image Publié le Mis à jour le

 

ERRANCES

….. Les yeux se perdent dans un infini de questions restées, jusqu’à présent, sans réponse. La tête tourne, le corps suit à l’image de ces Derviches aux moments forts de leurs danses. L’esprit s’élève au dessus des illusions. La raison se demande « Pourquoi est-ce comme cela? ». Les réponses filent comme du sable entre les doigts.

Vous me suivez depuis maintenant 10 ans; des années de partages riches et féconds. 

Merci pour votre fidélité et votre enthousiasme.

Je ne suis pas sponsorisé pour la rédaction de mes articles. Si je mets en avant une information, c’est par coup de cœur et non par intérêt marchand.

—–
Ci-dessous, les liens vous permettant d’approcher le rythme lent de mes découvertes.
 

photo-article-en-te%cc%82te-palette-de-grisphoto-article-en-te%cc%82te-photoslowphoto-article-en-te%cc%82te-errancesphoto-article-en-te%cc%82te-calameo

♦ R-anses

Alexandria

Publié le Mis à jour le

 » … n’en déplaise aux

ingénieurs américains

de la Silicon Valley »

L’aventure commence en 1989 avec des recherches – menées au CERN* à Genève – par deux citoyens européens: le belge Robert Cailliau et le britannique Tim Berners-Lee. Tous deux travaillent, dans leur secteur, à la recherche de solutions pour structurer les très nombreuses parutions des scientifiques.

Ce qui préoccupe Tim B-L avant tout, c’est la logique d’un système d’hypertexte (ou hyperlien) qui permettrait de lier les pages d’un site entre-elles.

Robert Cailliaux – en cette fin de décennie 80 – découvre les avancées qu’à fait Tim Berners-Lee en la matière et lui propose de poursuivre les recherches ensemble.

Après quelques tergiversations, le système abouti portera le nom de WorldWideWeb; le fameux www qui accompagne les adresses copiées dans nos l’URL.

Ensemble, au début des années 90, ils présenteront au monde entier le premier navigateur, le premier site internet et son langage pour le constituer: le html.

Plus tard, ils dévoileront les codes du protocole htpp (présent encore aujourd’hui dans nos URL et enrichis d’un htpps; s pour « sécurisé »).

C’est un véritable cadeau (mais malheureusement, à ce jour, qui s’en soucie encore) que ces deux européens, à force de ténacité, nous ont offert il y a plus de trente ans.

Rendons-leur hommage et toute l’estime qu’il se doit en nous tournant définitivement vers de l’open source pour toutes nos applications, plateformes numériques, moteurs de recherches, messageries électroniques, réseaux sociaux, etc … issus, pensés et créés essentiellement sur le sol européen. Ignorons les solutions propriétaires américaines autant que nous le pouvons afin de garantir le respect de nos vies privées (à ce sujet, voir le RGPD européen).

Si le sujet vous passionne comme moi, je ne peux que vous recommander la lecture du livre de Quentin Jardon « Alexandria » aux éditions Gallimard, détaillés à souhait malgré les quelques petites erreurs relevées par Robert Cailliau lui-même. Que ce dernier soit encore, ici, remercié pour l’énorme travail fourni durant des années pour notre bonheur à tous; sans lui et son comparse, vous ne pourriez pas lire cet article (ou peut-être pas dans le même esprit)

R-anses

*CERN : Conseil européen pour la recherche nucléaire

Photographes à découvrir # 25

Publié le Mis à jour le

« Pépites du net,

trouvailles fortuites,

à vous maintenant d’apprécier »

 

La formule est simple : je découvre un(e) photographe au travers de lectures, de visites d’expositions, d’échanges vivifiants, de rencontres inspirantes; j’explore son travail de création sur le net ; j’apprécie (tout en sachant que l’appréciation personnelle est – toujours – emprunte de subjectivité) et je transmets le lien.

Aujourd’hui: Philippe Braquenier, Vincent Bousserez, Eiji Ohashi, Antoine Rose, Rosalie Parent, … et aussi, pour les archives « Plan du site errances/ Photo/ Photographes à découvrir« )

Amusez-vous à explorer,

Le #26 de cette série sortira début août 2020

R-anses

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. J’élimine ceux qui ne passent que par Instagram, Facebook et autres; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

Essentiel

Publié le Mis à jour le

 » Un mot fréquentable « 

 

 

 

Dans ces moments bouleversés, partagés par la communauté mondiale d’humains, émerge un mot oublié par nombre d’entre nous: le mot « Essentiel ». Retour à l’essentiel; mais qu’est-ce que l’essentiel, comme me demandait récemment un quarantenaire croisé (à distance imposée) sur un chemin de balade (puisque la randonnée proprement dite n’est plus possible en ce moment)?

La réponse à cette interrogation est vaste et multiple. Donner enfin du poids à l’essentiel serait – d’un point de vue non-matérialiste, la révélation de notre richesse intérieure, la découverte des autres, l’accès à une introspection personnelle, un bien être retrouvé dans une solitude assumée, une capacité d’émerveillement, le bonheur dans le silence.

L’essentiel passe aussi – d’un point de vue matérialiste – par l’amaigrissement drastique de toutes nos acquisitions encombrantes. Avons-nous tant besoin de tous ces objets maléfiques – achetés en 1 clic – qui nous rassurent et comblent notre sensation de vide intérieur? Les publicitaires, ces intrusifs rouleaux compresseurs de nos vies modernes, l’ont bien compris. Ils jouent sur nos failles personnelles pour tenter de nous vendre les produits dont ils sont les représentants immatériels. Ils vendent du vent et jouent avec notre psyché; à nous de le comprendre et de réagir.

Il y aurait bien des choses encore à dire au sujet de l’essentiel; chacun à sa définition et de prime abord dépose sur la table une myriade d’arguments irréfutables en fonction d’une façon de vivre personnelle.

Dans la mesure où l’expérience vous tente, prenez une feuille de papier et listez vos besoins fondamentaux (et non vos envies d’avoir ou de posséder). Au fond de moi, qu’est-ce que j’ai vraiment besoin pour être heureux dans la vie? En face de tous les besoins inscrits sur votre feuille, posez-vous encore la question; « Est-ce vraiment utile?

R-anses

Pour en savoir plus, une lecture « L’Art de l’essentielJeter l’inutile et le superflu pour faire de l’espace en soi » de Dominique Loreau aux éditions Eyrolles.

PHOTOSLOW

Publié le Mis à jour le

~  P h o t o s l o w   f e t e   s e s   1 0  a n s  ~

 

 

y a 10 ans, ce blog voyait le jour. Des hauts et des bas l’ont façonné durant ces années d’écriture. Vous êtes nombreux à l’avoir parcouru. Au fil du temps, le graphisme s’est modifié et le contenu s’est adapté.

Dans ce blog « Errances« , j’édite des photographies personnelles; je tente de ne pas suivre l’actualité (d’autres le font bien mieux que moi); je partage mes passions et mes découverte avec un public intéressés par les sujets proposés. A ce jour, le blog a été visité par des citoyens de 82 pays.

Dans le haut du classement des articles les plus lus, vous retrouverez:

* « Un an plus tard: Sylvie Hugues et Jean-Christophe Béchet« : un article écrit suite aux licenciements de la rédactrice en chef et de son adjoint de la revue « Réponses photo » (dont je ne mettrai volontairement pas le lien). C’était en novembre 2014. Depuis, S. Hugues et J-Ch Béchet ont rebondi.

* La série des « Photographes à découvrir« 

* La série des « Dessins pour réfléchir« 

* « Ecoquille« 

J’ai une aimable pensée vers celles et ceux qui permettent, par leur travail incessant souvent bénévole, le fonctionnement des blogs wordpress.com (traduit, depuis peu, en français).

Merci à tous pour ces moments de partage. Grâce aux lectrices et lecteurs attentionnée.s que vous êtes, les blogs de photoslow « Errances » et « Palette de gris » entre dans une nouvelle décennie de production au rythme lent qui les caractérise

A bientôt,

R-anses

Portfolio

Publié le Mis à jour le

Vous vous en souvenez, … Sylvie Hugues et Jean-Christophe Béchet, anciennement rédactrice en chef et rédacteur en chef adjoint de la revue « Réponses photo » durant des années et « vulgairement » évincés, par le groupe « Mondadori » de leurs fonctions à la fin de l’année 2014 pour divergences de vues éditoriales; … vous vous en souvenez quand même, … les photographes. Depuis, avec bonheur pour tous ceux qui les ont suivis, ils ont rebondi.

Elle, Sylvie,

en devenant consultante en photographie et co-directrice artistique du « Festival du Regard » depuis 2016, lectrice de portfolios à la « Maison européenne de la photographie« , animatrice de Masterclass et de workshops, rédactrice d’articles pour des revues.

Lui, Jean-Christophe,

crée des livres photos, expose son travail artistique, anime des stages et des conférences, rédige des articles pour des magazines comme « Fisheye« .

Les diverses compétences de ce binôme de journalistes se retrouvent dans un livre – édité chez Eyrolles – au titre évocateur. Que vous soyez amateur ou professionnel, un petit détour par cette littérature s’impose pour présenter, avec cohérence, votre travail artistique

R-anses

Photographes à découvrir #24

Publié le Mis à jour le

« Pépites du net,

trouvailles fortuites,

à vous maintenant d’apprécier »

 

 

La formule est simple : je découvre un(e) photographe au travers de lectures, de visites d’expositions, d’échanges vivifiants, de rencontres inspirantes; j’explore son travail de création sur le net ; j’apprécie (tout en sachant que l’appréciation personnelle est – toujours – emprunte de subjectivité) et je transmets le lien.

Aujourd’hui: Carlos Jiménez Varela, Flore Maia, Stravos Stamatiou, Thomas Vanhoost, Delphine Blast, … et aussi, pour les archives « Plan du site errances/ Photo/ Photographes à découvrir« )

Amusez-vous à explorer,

Le #25 de cette série sortira début juillet 2020

R-anses

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. J’élimine ceux qui ne passent que par Instagram, Facebook et autres; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

Talents à découvrir

Publié le Mis à jour le

 

 » Un bon moment à passer

en compagnie de l’auteur « 

 

 

 

 

      Voici un bouquin ressourçant, revigorant, inspirant déniché dans une librairie « Furet du Nord » située dans un lieu à la consonance russe. Dans cet ouvrage, vous y découvrirez le chemin pour accéder à votre (vos) talent(s); cernerez vos dons et vos compétences; listerez l’étendue de vos réalisations. Vous créerez un cercle vertueux et y insufflerez la joie de vivre, auprès des autres et ce … de façon inclusive.

A mettre entre toutes les mains qui souhaitent aller de l’avant

R-anses

Confinement

Publié le Mis à jour le

 

 

 

Un résumé de quelques articles rédigés, à votre intention, lors de la période de confinement occasionnée par le Covid-19. Un rendez-vous régulier – bien sympa – qui tournait autour de la photo et de ses amusantes occupations connexes.

A conserver pour d’autres moments forts de la vie

R-anses

Tiret cadratin

Publié le Mis à jour le

 » L a  m u s i q u e  d u  t i t r e

d e  c e t  a r t i c l e  m e  s é d u i t « 

 

Voici un petit clin d’œil pour tous celles ou ceux qui ont la plume facile et souhaitent mettre en évidence un dialogue dans un de leurs récits.

Lorsque vous ouvrez un roman, par exemple, la prise de parole entre les différents personnages se placent en retrait à la suite de ce que l’on appelle  » le tiret cadratin « .

Mais, sur le clavier d’un PC, ce tiret spécifique n’existe pas (du moins pour ce que j’en sais). Donc, il faut adopter un stratagème pour arriver à ses fins. Le truc, c’est d’utiliser, comme indiqué ci-dessous, le pavé numérique. Le glyphe ne s’inscrira sur votre page qu’au moment où vous relâcherez la touche ALT.

tiret cadratin = ALT + 0151

1/2 tiret cadratin = ALT + 0150

Cerise sur le gâteau, cette démarche fonctionne avec WordPress, Scribus, Libre Office et – peut être – d’autres logiciels libres que je n’ai pas encore testés.

Dans la foulée en voici quelques autres: Lire la suite »

Partage des images

Publié le Mis à jour le

« SPÉCIAL CONFINEMENT 05 »

Et si vous profitiez

de cette période de confinement obligatoire

pour réaliser des livres ou des carnets photos

avec vos plus belles photographies?

 

Pour partager vos créations et réalisations numériques, il y a pléthore de méthodes originales. En voici quelques unes :

« Calaméo » (France) – création de livres et revues numériques – gratuit et payant (voir article précédent)

« Blurb » (Américain à la base et développement du logiciel à installer en français) – création de livres – payant – excellente qualité et nombreux choix pour un prix abordable au vu de la concurrence.

« e-center » et son gratuiciel FreeDocX à télécharger (France) – création de livres – payant – livre de qualité mais tarif un cran au-dessus des autres (justifié).

« Ooblik » (Français) – carnets piqués/ carte postale/ tirage pigmentaire/ finition – payant.

« Saaldesign » (Allemand et logiciel en français) – livre avec des pages en qualité papier photo – payant.

« WordPress.com » (Américain mais version française) – création de blog gratuit et payant – le référencement est propulsé par google (on aime ou on aime pas) – à ne pas confondre avec « WordPress.org » plus difficile à manipuler mais plus complet. De plus, wordpress.org demande une connexion (payante) chez un hébergeur.

« e-monsite » (Amiens/France) – site internet pré-formaté – gratuit et payant

Un « Copy service » près de chez vous – payant – certains sont performants surtout autour des universités.

Une bonne « imprimante perso » (bureautique ou photo) – payant – les consommables coûtent parfois chers mais pour les projets/ maquettes/ layouts, c’est rapide.

Bonnes créations avec les logiciels découverts dans cet article

R-anses