BIENVENUE DANS CE BLOG

Image Publié le Mis à jour le

 

ERRANCES

….. Les yeux se perdent dans un infini de questions restées, jusqu’à présent, sans réponse. La tête tourne, le corps suit à l’image de ces Derviches aux moments forts de leurs danses. L’esprit s’élève au dessus des illusions. La raison se demande « Pourquoi est-ce comme cela? ». Les réponses filent comme du sable entre les doigts.

Vous me suivez depuis maintenant 11 ans et demi; des années de partages riches et féconds. 

Merci pour votre fidélité et votre enthousiasme.

Je ne suis pas sponsorisé pour la rédaction de mes articles. Si je mets en avant une information, c’est par coup de cœur et non par intérêt marchand.

—–
Ci-dessous, les liens vous permettant d’approcher le rythme lent de mes découvertes.
 

photo-article-en-te%cc%82te-palette-de-grisphoto-article-en-te%cc%82te-errancesVignette article en-tête photoslow 2021

♦ R-ances

L’Enfer numérique

Publié le Mis à jour le

Voyage au bout d’un like


En ce début d’année 2022, je ne pouvais passer sous silence ce livre passionnant, questionnant, et … oh combien salutaire pour tout un chacun qui surf, scrolle sur internet via un ordinateur ou un GSM.

Si vous êtes du type  » [la pollution générée par mes pratiques informatiques] ce n’est pas mon problème mais leurs problèmes  » (comme cela m’a été dit récemment en échangeant un point de vue au sujet d’un réseau social ! connu), passez votre chemin. Je vous propose de vous diriger vers d’autres articles de ce blog.

Par contre si le sujet vous tracasse et que vous souhaitez étendre vos connaissances en matière numérique, cet essai vous ravira … je pense. Pas technique, accessible à tous, les chapitres sont documentés à l’envi et sont les fruits de deux années d’enquêtes journalistiques aux quatre coins du monde.

De quoi s’agit-il?

Au fil des chapitres, Guillaume Pitron* nous emmène dans un univers économique peu connu du grand public. Nos informations, nos requêtes numériques traversent le monde à la vitesse de la lumière (ou presque) par l’intermédiaire de relais aériens (antennes) mais surtout grâce à la pose de câbles de fibre de verre (90% du trafic numérique) déposées au fond des océans, le long des autoroutes et des chemins de halage. Il ne faut pas être grand clercs pour soupçonner les enjeux géo-politiques cachés derrière ce maillage loin d’être virtuel.

Matérialité

La construction et le fonctionnement des centres de données (« datacenters »), l’émergence des objets connectés (dont la voiture individuelle en serait un fleuron), les réseaux intelligents (compteur électrique, …), les fourberies de l’intelligence artificielle devraient emporter les lectrices·teurs dans une profonde réflexion au sujet de nos pratiques informatiques et de la pollution qu’elle génère sur tous les continents.

Ville intelligente

Quatre cent quarante-trois projets de  » Smart Cities  » (villes intelligentes) auraient déjà vu le jour de par le monde. Mais ces villes (dites) intelligentes respectent-elles l’environnement ? Bien sûr que non puisque pour les construire, il faut extraire des ressources, fabriquer des produits, les transporter et gérer leur fin de vie. Tous ces processus de fabrication demandent un arsenal de pratiques industrielles basées sur les énergies fossiles.

Géographie d’un  » like « 

En résumé, vous vous fendez d’un « like » (j’aime) à la vue, sur un réseau social, du minet de votre voisine de pallier qui ronronne délicieusement dans le canapé. Le « like » rejoint en premier lieu – via les antennes 4G (et bientôt 5G) d’un opérateur mobile et des câbles enfouis dans le sol – les câbles sous-marins en fibre de verre. Il arrive (avec d’autres « likes ») dans un centre de données (datacenter) positionné outre-Atlantique ou dans les pays du nord de l’Europe pour y être analysé. Votre « like », destiné à votre voisine, reprend le chemin inverse et s’affiche, après des milliers de kilomètres polluants, sur le GSM de votre destinataire. Peut être, qu’ici, il y a de quoi réfléchir avant de communiquer – de façon compulsive – une futile information.

Nouveau titre proposé

Dans un élan d’humour grinçant, le titre du livre aurait pu aussi être: « Gabegie d’électricité au bout de nos doigts« .

Quelques chiffres

Pour terminer, voici des observations disséminées tout au long des 344 pages de ce livre que j’ai grandement apprécié.

  • Les technologies numériques dont les trois millions de  » datacenters  » (stockant, pour certains, nos futiles messages) installés actuellement sur notre planète utiliseraient 10 % de l’électricité produite dans le monde et rejetteraient près de 4 % des émissions globales de CO2.
  • Il faudrait 54 éléments – dont des terres rares (qui ne sont pas si rares que cela) extraites du sol dans des conditions écologiques et sociales plus que douteuses – pour fabriquer un GSM.
  • Une voiture connectée – entièrement dépendante de son environnement immédiat – aurait besoin de plus de cent millions de lignes de code informatique.

Aborder la lecture de cet impressionnant état des lieux numérique rend nos clics plus âcres et plus amers.

♦ R-ances

Photographes à découvrir #43

Publié le Mis à jour le

Janvier 2022

Le départ,

Je découvre le travail de photographes.

Le suivi,

Tous les mois, à partir d’un choix subjectif, je transmets le lien d’un blog ou d’un site de cinq d’entre-eux.

Ce mois-ci, j’ai découvert :

LIAO PixyBERTINI Jean-LucTRUNOV VadimDIDONATO BrookeNOËL Rémi

Vous trouverez également les précédents photographes dans les archives Photoslow.

Découvrez-les, ils ont du talent ♦

Le #44 de cette série sortira début février 2022

R-ances

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. Je ne retiens pas ceux qui n’utilisent que les réseaux sociaux; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

2022

Publié le Mis à jour le

 » Ils ne se révolteront que lorsqu’ils seront devenus conscients

et ils ne pourront devenir conscients

qu’après s’être révoltés « 

Georges Orwell –  » 1984 « 


bonnes intentions

Nous y sommes. Les bonnes intentions fleurissent en ce début d’année. Je vous souhaite d’oublier les ambiances délétères des vingt-quatre derniers mois et de concentrer votre énergie vitale sur les douze mois de cette année à venir.

Heureuse annéE

à toutes les lectrices et lecteurs de ce blog en espérant que les précieux moments de joie tapisseront d’un voile multicolore nos existences.

Restons sereins, restons unis face aux déstabilisateurs de tout poil.

en résumé

Dans un soucis de partage et d’échange d’idées, j’ai repensé la structure des articles tant au niveau du contenu que de l’artisanale mise en page.

 » A partager  » conservera tout son sens dans la mise en avant d’actions positives, d’idées novatrices glanées et de bonnes résolutions.

 » Lecture «  sera le rendez-vous des amateurs de livres, des amoureux du monde de la BD et des articles de revues abordés mois après mois.

 » Humeur «  souvent bonne mais parfois exacerbée par les baignades en Absurdie.

 » Numérique «  ne concernera pas les aspects techniques d’une démarche mais plutôt une tentative de réflexion du monde dans lequel, bon gré mal gré, nous sommes tous plongés.

 » Photo «  gardera sa souplesse de mise en avant des trucs et astuces qui nous permettent d’améliorer nos pratiques créatrices. La rubrique  » Photographe à découvrir  » poursuivra son chemin.

 » Rando «  collectera encore les filons qui vous permettront de randonner en toute quiétude.

Excellente année de création à tous,

♦ R-ances

PHOTOSLOW – ERRANCES et PALETTE DE GRIS

Publié le Mis à jour le

Le temps de quelques instants

_____________________________

Prendre du recul, de la hauteur en ces moments où tout s’accélère.

Harmoniser au mieux les contenus pour une lecture plus aisée.

Parfaire les choix éditoriaux.

Du travail sur la planche que je me propose de mettre en route pour le plaisir de toutes les lectrices·teurs de ce blog.

A bientôt dans ces pages,

♦ R-ances

Palette de gris: Une autre approche N&B de ce blog.

Photographes à découvrir #42

Publié le Mis à jour le

DÉCEMBRE 2021

Le départ

Je découvre le travail de photographes.

Le suivi

Tous les mois, à partir d’un choix subjectif,

je transmets le lien d’un blog ou d’un site

de cinq d’entre-eux.

Ce mois-ci, j’ai découvert :

BALLAGUE Julie, LEROY Anne, FULLERTON-BATTEN Julia, BOUILLAUD Sarah, REBOTIER Clarisse

… et aussi, pour les archives Photoslow

« Plan du site errances/ Photo/ Photographes à découvrir« )

Découvrez-les, ils ont du talent.

Le #43 de cette série sortira début janvier 2022

R-ances

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. Je ne retiens pas ceux qui n’utilisent que les réseaux sociaux; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

La semaine prochaine :  » Photoslow: Errances et Palette de Gris « 

Baskets vertes

Publié le Mis à jour le

Dans la jungle des chaussures de sport et/ou de loisir appelée  » Basket « , il y a des entreprises renégates et d’autres …  » plus vertes  » (ou du moins qui essayent de l’être). Selon le MIT (Institut de Technologies du Massachusets *, l’empreinte carbone d’une paire de chaussures de sport (fabrication, emballage, transport, …) s’élève à 14 Kg de CO2. La pollution n’est pas exempte de ces chaînes de fabrication : colle utilisée, matériaux de couture, plastique. Heureusement, Sofia Calla en écrivant son article  » Dans la jungle des baskets vertes+ « , nous rassure. Elle porte à notre connaissance quelques marques de baskets écologiques qui rassemblent, en même temps et à des niveaux différents, un ensemble de matériaux renouvelables et innovants produit par une main d’œuvre justement rémunérée. Ces marques, portent les doux noms de  » Veja  (française, serait le projet le plus abouti),  » Perus « , «  Mipacha  » (tous les trois issus d’Amérique latine),  » Iko & Nott  » (matériaux provenant de France et assemblé au Portugal),  » Ubac  » (française),  » Ector  » (française),  » Archiduchesse  » (française),  » Corail  » (européenne),  » Wilo  » (empreinte carbone entre 1 et 2 Kg de CO2 par paire),  » Supergreen  » (assemblée au Portugal),  » Caval « .

Et comme le dit Patrick Mainguené, fondateur d’Ector  » Si tous les industriels se posaient la question de la fin de vie de leur produit, nous aurions moins de plastiques dans les océans « .

Voici des réflexions à mener au sujet de futurs achats responsables ♦

R-ances

+ WE Demain n° 33

La semaine prochaine : «  Photographes à découvrir #42 « 

Les GR

Publié le Mis à jour le

 » Entendez les chemins de Grandes Randonnées « 

Les GR foisonnent à travers l’Europe. Ils sont nés, en France, il y a 50 ans dans la vallée de la Loire. De certains GR mythiques (GR 20-grande traversée nord/ sud de la Corse – GR5 de la Mer du nord à la Méditerranée), mystique (chemin de Compostelle-GR65 et 653), historique (la voie impériale de Castellane à Digne-les-Bains) à d’autres plus discrets (GR10: traversée des Pyrénées) il n’y a que l’embarras du choix et de difficultés. Outre la diversité géographique, il y a l’immense bonheur de découvrir, à chaque fois, de superbes régions, des coins perdus (ou oubliés), des terroirs et leurs habitants.

Un point commun relie ces GR. Ils sont tous entretenus par des bénévoles et bénéficient d’un relevé topographique (TopoGuides©) sous forme de livrets à se procurer (de préférence en préparant le parcours avant de randonner), de cartes au 1/50000 ième comportant, en surlignage, les différents tracés, de traces GPS.

De nombreux sites d’informations jalonnent le net. Pour n’en citer que quelques uns :

FFrandonnée ,  Mon GR ,  Nature-randonnée , Randozon ,  IGNrando (cartes) ,  VISORANDO , La Balaguère ,etc …

Il ne reste plus qu’une chose à faire, lacer vos précieuses chaussures de randonnée et GO …

R-ances

La semaine prochaine : «  Baskets vertes « 

Accords Toltèques

Publié le Mis à jour le

« Il y en a 5 »

Sorti en 2020 dans sa version française le  » Le cinquième accord Toltèque  » (de Ruiz) fait suite à une première parution intitulée  » Les quatre accords Toltèques  » éditée – elle – en 2010. Dans ce livre, qui s’adresse à tout le monde, la famille Ruiz reste pareille à elle-même. Réflexions personnelles, introspection,changement sont des termes majeurs qui constituent le fil rouge de cet ensemble de code de pilotage de sa vie.

 » Mais de quoi s’agit-il ? « 

Sans entrer dans les détails, je vous énumère les accords et vous invite à les découvrir à votre rythme, tout au long du récit, bien calé cet automne dans un moelleux fauteuil, loin des turpitudes de notre monde.

1/ Que votre parole soit impeccable

2/ Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

3/ Ne faites pas de supposition

4/ Faites toujours de votre mieux

5/ Soyez sceptique mais apprenez à écouter ♦

R-ances

La semaine prochaine : «  Les GR « 

Photographes à découvrir #41

Publié le Mis à jour le

NOVEMBRE 2021

Le départ

Je découvre le travail de photographes.

Le suivi

Tous les mois, à partir d’un choix subjectif,

je transmets le lien d’un blog ou d’un site

de cinq d’entre-eux.

Ce mois-ci, j’ai découvert :

LENOIR Jean-Michel, VERHOEF Astrid, CRABIERES Cyrus, LECHARNY, Antoine, SIODOS, David

… et aussi, pour les archives Photoslow

« Plan du site errances/ Photo/ Photographes à découvrir« )

Découvrez-les, ils ont du talent.

Le #42 de cette série sortira début décembre 2021

R-ances

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. Je ne retiens pas ceux qui n’utilisent que les réseaux sociaux; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

La semaine prochaine : «  Accords Toltèques « 

Du temps et de l’eau

Publié le Mis à jour le

Une lecture vivifiante et interpellante.


L’auteur de ce livre inquiétant (pour les générations futures) et passionnant nous emmène sur les traces de son enfance dans une Islande lointaine à la recherche d’un passé géologique révolu et d’un devenir (pas si lointain) à la merci des signes de changements climatiques.

 » Les forces qui animent la Terre ont bousculé le rythme des temps géologiques pour s’ajuster sur celui de l’activité humaine  » nous dit – tout de go – Andri Snær Magnason. Et il poursuit :  » Au cour des cent prochaines années, la nature de l’eau va subir de profondes transformations ; les glaciers situés en dehors des zones polaires vont fondre en grande partie ; le niveau des océans va s’élever ; les températures vont augmenter entraînant des sécheresses et des inondations ; le degré d’acidité des océans va atteindre un niveau inégalé depuis cinquante millions d’années « . Toutes ces allégations se retrouvent dans les premières pages du livre (2019) de cet auteur islandais.

Le ton est donné ; le temps est à l’action. Allons-nous laisser mourir à petit feu notre bonne vieille Terre ? Elle risque, pour les générations futures, de ne pas l’accepter malgré sa très grande résilience.

R-ances

Ces images (sauf celle du livre) sont issues de deux voyages en terre islandaise qui m’avaient fasciné il y a plusieurs années. Je garde en mémoire des souvenirs extraordinaires de beauté des paysages, de pureté de l’air, d’un retour à l’essentiel. Poursuivre la découverte de ce pays par: « Romans islandais » ou des références chez Babélio est un cadeau.

 » Du temps et de l’eau « : à déposer dans toutes bibliothèques qui se respectent.


Prochain article :  » Photographes à découvrir #41 «