BIENVENUE DANS CE BLOG

Image Publié le Mis à jour le

 

ERRANCES

….. Les yeux se perdent dans un infini de questions restées, jusqu’à présent, sans réponse. La tête tourne, le corps suit à l’image de ces Derviches aux moments forts de leurs danses. L’esprit s’élève au dessus des illusions. La raison se demande « Pourquoi est-ce comme cela? ». Les réponses filent comme du sable entre les doigts.

Vous me suivez depuis maintenant 10 ans; des années de partages riches et féconds. 

Merci pour votre fidélité et votre enthousiasme.

Je ne suis pas sponsorisé pour la rédaction de mes articles. Si je mets en avant une information, c’est par coup de cœur et non par intérêt marchand.

—–
Ci-dessous, les liens vous permettant d’approcher le rythme lent de mes découvertes.
 

photo-article-en-te%cc%82te-palette-de-grisphoto-article-en-te%cc%82te-photoslowphoto-article-en-te%cc%82te-errancesphoto-article-en-te%cc%82te-calameo

♦ R-anses

Podcast photos

Publié le Mis à jour le

 » Un must « 

 

L’idée n’est pas de vous expliquer en détail ce qu’est un podcast 1, il a le vent en poupe sur le net pour des sujets diversifiés et consultables à souhait.

Dans l’Art photographique, le défi d’un tel canal de communication est d’associer à des informations, généralement auditives, un contenu faisant partie de la branche des arts visuels.

Avec certains acteurs du net,

le challenge est relevé

Des médias comme  » Le Monde de La Photo (Faut pas pousser les ISO)« ,  » L’oeil écoute « ,  » France Fine Art  » ou « Stimultania » ont franchi le cap. Les amateurs de photos (dont je fais partie) pourront se réjouir car – in fine – la photo ne se résume pas à pousser sur un déclencheur qu’un ingénieur lointain à imaginé mais draine – avec elle – un courant de pensées où le hors-champ auditif à vraiment toute sa place

R-ances

1 D’autres l’ont fait avant moi ; voici un lien intéressant (cela évite le copier/coller ; plaie du blog)

La semaine prochaine: « Batterie GSM »

Photographes à découvrir #31

Publié le Mis à jour le

JANVIER 2021

Le départ

Je découvre le travail de photographes.

Le suivi

Tous les mois, à partir d’un choix subjectif,

je transmets le lien d’un blog ou d’un site

de cinq d’entre-eux.

Ce mois-ci, j’ai retenu :

FRANCEY Etienne, LOPVET Robin, JESTIN Nadine, LANIER Marine, COCCO Giovanni

… et aussi, pour les archives Photoslow

« Plan du site errances/ Photo/ Photographes à découvrir« 

Découvrez-les, ils ont du talent.

Le #32 de cette série sortira début février 2021

R-ances

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. Je ne retiens pas ceux qui n’utilisent que les réseaux sociaux; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

La semaine prochaine: « Podcast photos »

 

Faire des choix

Publié le Mis à jour le

 » Choisir c’est toujours mieux que de s’abstenir;

mais l’on peut choisir de s’abstenir »

 

Les choix que nous ferons dans les prochains jours et les mois suivants détermineront les germes de la qualité de nos existences. Voulons-nous voir une société démocratique poindre avec – comme seuls responsables – des oligarques déconnectés de notre réalité quotidienne ?, voulons-nous voir nos aînés terminer leurs jours dans des EHPAD ou des maisons de retraite dirigées par des grands groupes financiers aux mains d’actionnaires assoiffés de dividendes ?, voulons-nous confier l’organisation de nos soins de santé à des gestionnaires capitalistes qui ont l’outrecuidance de penser la maladie en lieu et place d’experts de terrain reconnus?, voulons-nous des systèmes de communications et d’informations qui pillent nos intimités ou abrutissent nos cerveaux ?, voulons-nous, en permanence, nous sentir piégé sous le seul couvert que  » c’est pour notre bien  » ?, voulons-nous passer notre vie à espérer des jours meilleurs sans en percevoir les horizons ensoleillés ?

Si la réponse, à toutes ces interrogations, est NON, au nom des générations à venir, il est temps de s’indigner (pour paraphraser Stéphane Hessel *), de réagir, de contester et – dans une certaine mesure – de désobéir. Ensemble, nous pouvons dire NON à toutes ces façons de vivre qui nous sont imposées par des potentats en puissance à tous les niveaux de nos sociétés ; ensemble, nous pouvons résister ; ensemble, nous pouvons avancer sur nos chemins verdoyants débarrassés de ces bonimenteurs.

Posons, dès à présent, les jalons de nouvelles libertés personnelles assumées sans ne plus adhérer aux pratiques consuméristes que d’aucuns – insidieusement – nous imposent en caressant nos faiblesses d’être humain.

*  » Indignez-vous  » de Stéphane Hessel (essai publié en 2010)

R-ances

La semaine prochaine: « Photographes à découvrir #31« 

SCRIBUS

Publié le Mis à jour le

 » Logiciel libre de PAO pour tous les usages » « 

 

la question:  » Quel logiciel utiliser pour créer des publications numériques sur – par exemple – la plateforme en ligne Calaméo ?, pour éditer des dépliants, pour imaginer des visuels commerciaux ou – tout simplement – pour vous faire plaisir « ,

je réponds :

 » Si vous êtes un professionnel de la mise en page, choisissez le logiciel propriétaire  » In Design « ; c’est performant mais surtout payant (formule annuelle prépayée avec laquelle je suis peu en accord).

Par contre, si vos travaux ne demandent pas que vous soyez liées pieds et poings à un logiciel de mise en page, optez pour le logiciel libre et gratuit  » Scribus  » (que j’utilise depuis des années avec bonheur).

Excellente solution de PAO pour vos créations tant numériques (en RVB ou sRVB) qu’en version imprimée (profil CMJN), ce logiciel (Scribus) vous permettra d’éditer des PDF. Branchez-vous – par exemple – sur votre compte  » Calaméo « /  » publier maintenant  » et insérer ces mêmes PDF dans votre projet (en sélectionnant ou en glissant les documents) afin de concevoir un livre (ou un magazine) numérique.

Bien entendu, en amont de cette démarche, il y aura toute la préparation technique et graphique de ces PDF. Notez que si vous remarquez une erreur dans vos documents édités,  » Calaméo  » ne permet pas de la corriger sur son site. Il faudra rectifier votre document  » Scribus  » et recommencer la manœuvre d’édition dans « Calaméo« .

Vous trouverez – sans crainte – pléthore de tutoriels sur le net pour vous accompagner dans votre démarche d’apprentissage; donc pas de copier/coller de ma part.

Bonne amusement pour l’élaboration de vos projets créatifs et heureuses fêtes de fin d’année 2020

Rendez-vous – à toutes et tous –  en 2021

R-ances

Photographes à découvrir # 30

Publié le Mis à jour le

« Pépites du net,

trouvailles fortuites,

à vous maintenant d’apprécier »

 

La formule est simple : je découvre un(e) photographe au travers de lectures, de visites d’expositions, d’échanges vivifiants, de rencontres inspirantes; j’explore son travail de création sur le net ; j’apprécie (tout en sachant que l’appréciation personnelle est – toujours – emprunte de subjectivité) et je transmets le lien.

Aujourd’hui: Matthieu Gafsou, Cristina Velásquez, Yoshinori Mizutani, Marguerite Bornhauser, Elsa Leyder, … et aussi, pour les archives « Plan du site errances/ Photo/ Photographes à découvrir« )

Amusez-vous à explorer,

Le #31 de cette série sortira début janvier 2021

R-ances

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. J’élimine ceux qui ne passent que par Instagram, Facebook et autres; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

Alexa

Publié le Mis à jour le

 

 »  Une polémique a récemment éclaté dans la presse au sujet des enceintes connectées reliées à des systèmes intelligents. Leurs micros restent branchés en permanence. Pour améliorer Alexa (commercialisé par Amazon), pour lui apprendre de nouvelles intonations, de nouvelles voix, de nouvelles langues, des milliers d’employés d’Amazon écoutent les conversations des usagers  » (Tiré de la chronique de Tobie Nathan dans  » Philosophie Magazine « / mars 2020)

Et vous, qu’en pensez-vous ? Toujours attirés par les objets connectés qui vous épient ? Les fêtes de Noël sont proches. Évitez cet achat niais.

R-ances

Pour aller plus loin : Lefigaro.fr

Désobéissance

Publié le Mis à jour le

 » Et si, quelque part,

au vu des situations qui nous contraignent,

nous … « désobéissions » ? « 

 

 

« Désobéir »,

c’est ne plus dire oui – comme des béni-oui-oui – à toutes les injonctions d’où qu’elles viennent, c’est ne plus accepter d’être dirigé par un anneau dans les cloisons nasales ; ceux qui tiennent cet anneau jubilent.

« Désobéir »,

c’est refuser toutes les facilités que l’on nous propose dans un premier temps pour … ensuite nous les imposer. Pensez au monde informatique, aux applications numériques qui, soi-disant,  » simplifient  » notre vie, au tenant et aboutissant de l’utilisation d’internet, etc, etc, etc …

« Désobéir »,

c’est revisiter nos besoins et refuser tout acte d’achat futile (préférer le « Green Friday« ); c’est consommer différemment auprès d’enseignes commerciales locales loin des standards d’une économie de profits malgré leurs mielleux sourires et leurs objets promotionnels concurrentiels.

« Désobéir »,

c’est adopter des comportements citoyens à l’image des ces jeunes ingénieurs fraîchement diplômés, qui refusent de travailler pour des entreprises accusées d’inaction climatique (WE Demain n° 31) –  » Je ne travaillerais jamais pour Total  » de Clément Le Foll (Texte) et Michel Setboum (Photos).

« Désobéir »,

c’est tourner le dos à la publicité qui nous harcèle, nous traumatise, nous fait croire à un monde meilleur, nous vend du vent, nous déstabilise par des slogans ravageurs auxquels – niaisement – nous croyons.

« Désobéir »,

c’est apporter du sens à nos rêves les plus fous

R-ances

URBEX

Publié le Mis à jour le

 » Une façon de se faire peur « 

 

L’Urbex (exploration urbaine), un style, une mode, une façon de se dépasser en accédant à des sites urbanistiques désaffectés, souvent strictement interdits au public. Réaliser des photos dans ces environnements variés et mystérieux peut vite devenir une  » addiction  » bienfaisante. Je ne ferai pas un long discours – lorsque plongée dans ces ambiances du passé – l’adrénaline se met à monter dans le corps. Je vous renvoie à des liens qui vous détaillent, avec précision, comment s’y prendre pour pratiquer cette discipline (photographique mais aussi sportive dans certains cas).

Je m’y adonne – de temps en temps – depuis longtemps et parfois sans même le savoir

Bonnes explorations à tous,

R-ances

Pour en savoir davantage :

« Urbexsession » : Excellent site pour démarrer; à part qu’il renvoie sur « amazon » pour l’achat de la littérature idoine

Une vidéo « ARTE » de 43 minutes

« Beware! » : Un magazine collaboratif français en ligne de photographies, mode, arts graphiques et musique

Photographes à découvrir #29

Publié le Mis à jour le

« Pépites du net,

trouvailles fortuites,

à vous maintenant d’apprécier »

 

La formule est simple : je découvre un(e) photographe au travers de lectures, de visites d’expositions, d’échanges vivifiants, de rencontres inspirantes; j’explore son travail de création sur le net ; j’apprécie (tout en sachant que l’appréciation personnelle est – toujours – emprunte de subjectivité) et je transmets le lien.

Aujourd’hui: Juliette Pavy, Pablo Ernesto Piovano, Mélanie Desriaux, Lasse Lecklin, Silano Pacifico, … et aussi, pour les archives « Plan du site errances/ Photo/ Photographes à découvrir« )

Amusez-vous à explorer,

Le #30 de cette série sortira début décembre 2020

R-ances

* Petit détail : N’apparaissent dans ces articles que les photographes qui possèdent un blog ou un site personnel. J’élimine ceux qui ne passent que par Instagram, Facebook et autres; je pense qu’ils n’ont pas besoin de ce blog pour la diffusion de leurs talents.

LAPOSTE.NET

Publié le Mis à jour le

 » ou les avatars (péripéties) d’une boîte courriel « 

 

Récemment, j’ai eu la fâcheuse surprise de subir le blocage d’une de mes boîtes courriels personnelles –  » laposte.net  » – pour ne pas la nommer.

La raison ?

Très simple. A la suite des demandes des gestionnaires, je refusais de donner le numéro de mon téléphone cellulaire et/ou une deuxième adresse courriel (dite, soit dit en passant, de sécurité). En plus, je refusais également l’utilisation de cookies (ce qui est mon droit).

Heureusement, j’avais au préalable sauvegardé mes contacts, le contenu de mes courriels ainsi que mes différents dossiers. Rien de perdu donc sauf les sempiternelles adresses d’ harceleurs publicitaires (et là, je ne pleure pas dessus).

Je me suis donc réorganisé en ouvrant une nouvelle messagerie électronique personnelle cryptée de bout en bout afin d’assurer mes arrières lorsque je voyage sur mes routes de flâneries.

Si je peux me permettre un avis, sauvegardez le contenu de toutes vos messageries électroniques (on ne sait jamais ce qui peut arriver) et explorer d’autres monde que celui de  » laposte.net  » ; vous serez surpris de la qualité d’autres offres

R-ances